Rentrée 2014.

 

L'accès à la culture, au tourisme, à la santé, à l'emploi et aux administrations françaises passe de plus en plus par des services en ligne. En France, être privé d'ordinateur et d'Internet implique de devoir perdre plus de temps et d'argent - les déclarations, les gestions, les inscriptions se font à présent principalement « en ligne » (baccalauréat, recherche d’emploi, création d’entreprise, formalités diverses…). L'âge est un puissant facteur de discrimination.

 

Le Conseil national du numérique (CNN - instance consultative indépendante) a préconisé fin 2013 de mobiliser l'ensemble de la société pour réduire la fracture numérique, via un plan de formation massif. « Le numérique constitue une révolution linguistique et épistémologique majeure: il transforme nos savoirs, ouvre de nouveaux possibles, et reconfigure nos modes de pensée et d'action ». Pour réduire cette fracture, il propose un gros effort car « les enjeux d'inclusion numérique concernent désormais l'ensemble de la population ; de l'enfance à l'âge avancé". Il préconise une politique ciblée de soutien à l'accès à internet, ainsi que "l'harmonisation des sites d'accès aux services publics par des interfaces cohérentes".

 

Mais surtout, il insiste pour considérer que le numérique "peut également constituer un formidable levier ou accélérateur de changement" et apporter des "réponses créatives", quand il est "utilisé dans des projets d'innovation sociale".

 

Le Foyer Rural anime  un lieu d’accès multimédia  n’hésitez pas à y venir.

 

Josiane LIGONNIERE

 

(source wikipedia.org )